Simple lecteur

"Lire dans mon coin était le but de mes jours et en ce sens j’ai réussi ma vie puisque c’est toujours le dessein que je forme quand je me lève et que je pousse les volets dans la fin de la nuit." Pascal Quignard

Sauvons (vraiment) la Quinzaine littéraire !

Le premier, j’ai exprimé mon soutien à la Quinzaine dès le 5 mai, mais en même temps j’ai alerté la rédaction sur l’impasse dans laquelle elle se trouvait, en écrivant que, si des changements n’avaient pas lieu rapidement, il ne faudrait s’attendre qu’à une relance à court terme, sans pérennisation du journal. Dans l’appel de Maurice Nadeau du 16 mai, rien n’est dit du numérique, et c’est très fâcheux.

 

 

Source: http://oeuvresouvertes.net/spip.php?article2003